Nouvelles de Laurène et Maylis en volontariat au Gabon

Voici des petites nouvelles gabonaises ! Les débuts de l’aventure n’ont pas été forcément simples, le décalage culturel m’a mis une bonne claque à laquelle je ne m’attendais pas. J’étais déjà partie en Asie et l’acclimatation avait été très simple ! Sans décalage horaire avec la France et dans un pays francophone allez comprendre pourquoi j’ai mis beaucoup plus de temps à m’adapter ! L’état des routes, la corruption, les pluies battantes, le retard des gabonais, les galères de taxis, les regards insistants, les moustiques etc… toutes ces petites choses, qui, accumulées me rappelaient que je n’étais plus en France ! Se mettre à fond dans la mission a donc été compliqué les 15 premiers jours ! 

De plus, les sœurs et les maîtresses sont très gentilles mais ne nous ont pratiquement pas accompagné pour dessiner notre mission, c’était vraiment à nous de proposer notre aide à droite et à gauche afin de remplir nos journées ! Finalement nous avons chacune réussi à programmer nos journées en fonction de nos appétences et j’étais contente d’avoir enfin créé une routine ! Une routine dans le bon sens du terme, dans laquelle je trouve mes repères, je me sens en sécurité, comme à la maison finalement ! 

Nous avons créé de vrais liens avec nos « colocs », je me sens proche de la Soeur Louise Marie et de Pierrette (la directrice de l’école qui vit avec nous), nous passons de supers soirées à parler de la culture africaine qui me passionne ! Je manie désormais de mieux en mieux l’accent gabonais ce qui les fait beaucoup rire !! 

Hier nous avons malheureusement appris que les écoles ferment pour un mois, nous n’avons donc plus de mission… heureusement nous connaissons un orphelinat où notre aide sera la bienvenue ! Nous irons donc jeudi et vendredi ! La suite du programme reste à voir avec la Soeur.

Cette expérience m’apprend vraiment à lâcher prise car nous ne savons vraiment pas de quoi demain sera fait ! Je sens également acquérir en adaptabilités et en débrouillardise ! Cette mission me rapproche de ma foi, particulièrement dans les moments plus difficiles. L’église se trouve en face de la maison et la messe gabonaise est un vrai spectacle ! Je me suis même surprise à y aller tous les jours pendant 1 semaine (le reste du temps c’est un jour sur 2 ) !

Ce que j’aime le plus ici c’est la joie de vivre des gabonais, leur simplicité dans les relations, les plages magnifiques et les mangues délicieuses ! 

Laurène, décembre 2021

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces HTML Tags et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*